Weber utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service
Weber utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies de ce site Pour en savoir plus

Weber Saint-Gobain - Official website of the company

Normes européennes et marquages

Les mortiers pour maçonnerie

Norme européenne EN 998-2

La norme européenne EN 998-2 décrit les recommandations applicables pour l’utilisation des mortiers industriels dans les travaux de maçonnerie (mortiers de maçonnerie, de jointoiement et de remplissage) en ce qui concerne les murs, les colonnes, les linteaux et les façades

En fonction de leurs caractéristiques et/ou de leur utilisation, on distingue trois types de mortiers :

UTILISATIONSYMBOLECARACTÉRISTIQUESTYPE DE JOINTÉPAISSEUR DE JOINT (V) EN MM
mortiers de maçonnerie d'usage courantGmortiers de maçonnerie sans caractéristiques exceptionnelles

joint fin de maçonnerie

joint moyen de maçonnerie

joint épais de maçonnerie

4 < V ≤ 8

8 < V ≤ 12

V > 12

mortiers de maçonnerie allégésLmortiers performants pour lesquels la masse volumique sèche en phase dure est ≤ à une valeur spécifique

joint fin de maçonnerie

joint moyen de maçonnerie

joint épais de maçonnerie

4 < V ≤ 8

8 < V ≤ 12

V > 12

mortiers-colle pour joints finsTmortiers performants pour lesquels les dimensions maximales des granulats sont ≤ à une valeur spécifique

joint collé fin

joint collé épais

V ≤ 3

3 < V < 6

On distingue trois types de mises en œuvre pour la maçonnerie :

TYPES DE MISE EN ŒUVRE POUR LA MAÇONNERIEAPPLICATION SPÉCIFIQUE
Aextérieur (humidité et gel; application hydrofuge et toute application par temps venteux)
Bintérieur (travaux secs en intérieur; murs porteurs et non-porteurs) 
Ctravaux pour lesquels certaines déformations doivent être supportées par la maçonnerie

 

 

En fonction de la composition du mortier, il existe deux systèmes de déclaration de conformité :

SYSTÈMETYPE DE MORTIERCARACTÉRISTIQUES
2+mortiers industriels performantsune instance externe neutre (CRIC-OCCN en Belgique) certifie le contrôle de la production chez le fabricant. Cette instance garantit aussi le contrôle permanent, l’évaluation permanente et la conformité des produits concernés
4mortiers de maçonnerie industriels formulés à la demandel’intervention d’une instance externe n’est pas exigée. Une simple déclaration de conformité par le fabricant est suffisante

 

 

Les différentes caractéristiques utilisées et les méthodes de contrôle sont :

CARACTÉRISTIQUESMÉTHODES DE CONTRÔLE
taux de chlorureEN 1015-17 ou le taux calculé sur base de la proportion d’ions de chlorure contenus dans les ingrédients constituant le mortier
résistance à la compressionEN 1015-11
adhérenceEN 1052-3
absorption d'eauEN 1015-18
perméabilité à la vapeur d'eauEN 1745
conductivité thermiqueEN 1745
masse volumiqueEN 1015-10
durabilitéselon les règles locales en vigueur et en fonction du type et de la destination de l‘ouvrage
réaction au feuEN 13501-1

CE

Depuis le 1er février 2005 le marquage CE (selon la norme EN 998-2) est obligatoire pour les mortiers de maçonnerie. Le marquage CE est un marquage légal en vigueur selon la Directive Européenne pour les produits de la construction, et a comme objectif, de faciliter la circulation des produits au sein de l’Union Européenne en évitant les contraintes liées à des règlementations locales.

Le marquage CE concerne uniquement les caractéristiques harmonisées des produits. Il s’agit des caractéristiques propres aux produits de construction qui satisfont aux exigences techniques réglementaires applicables aux ouvrages dans les états-membres de l’Union Européenne, seulement dans le cadre de la sécurité et de la santé des travailleurs qui réalisent les ouvrages.

Les performances minimales des caractéristiques de ces produits doivent correspondre à la réglementation de la construction en vigueur dans l’état-membre de l’Union Européenne au sein duquel les produits sont mis sur le marché.

Le marquage CE est documenté avec des procédures d’attestation de conformité CE. Ceci a pour conséquence que le marquage CE n’est pas un certificat de qualité du produit, mais une déclaration des fabricants, éventuellement complétée par un certificat de contrôle de leur production.

Le marquage CE est donc un marquage de conformité et non un marquage de qualité !

BENOR ET KOMO

Le marquage volontaire de conformité BENOR complète de façon appropriée le marquage CE

Le marquage BENOR indique qu’un produit est conforme à une norme de qualité belge.

Il s’agit d’une certification de produit, selon laquelle :

  • le producteur garantit la conformité permanente de son produit aux spécifications techniques sur la base d’un contrôle interne en usine, appelé « auto-contrôle industriel »
  • un organisme de certification (indépendant) confirme sur la base d’un contrôle externe périodique que la déclaration de conformité fournie par le producteur est fondée avec un niveau suffisant de confiance

Le marquage KOMO indique qu’un produit est conforme à une norme de qualité hollandaise